30/08/2004

Le revers des médailles olympiques : 13 morts sur les chantiers !

Les Jeux Olympiques ont commencé la semaine passée, avec en ouverture un spectacle éblouissant.Pour les ouvriers de la construction, c’était aussi la fin d’une course contre la montre de plusieurs mois pour que tous les bâtiments et installations soient prêts à temps.Mais ces images propres à faire rêver cachent mal une autre réalité: de nombreux travailleurs migrants ont participé à ce chantier et 13 d’entre eux ont été victimes d’accidents mortels au travail. En cause : l’indifférence aux normes de santé et de sécurité. Et de nombreux blessés sont venus alourdir ce scandaleux bilan.Le Secrétaire général du syndicat grec de la construction, George Theodorou, a mené sa propre enquête. Il estime qu’il y a finalement eu davantage de morts encore, notamment si l’on inclut les chantiers du métro et des routes d’accès aux sites des jeux.Il faut savoir en outre dans quelles conditions tous les ouvriers ont dû travailler : journées de 14 heures, températures caniculaires… Les échéances et le stress pesaient très lourd. Dans d’autres pays, des chantiers auraient été fermés vu l’absence d’organisation convenable du travail et de vêtements protecteurs. Là, les travailleurs qui osaient protester furent immédiatement renvoyés.Les ouvriers immigrés ont été encore plus mal traités que les autres. Pakistanais, Albanais, Syriens ont été contraints à prester de nombreuses heures supplémentaires pour obtenir des primes. Mais rien de tout cela n’a été signalé par les grands media grecs. Ce sont les syndicats et les partis d’opposition qui ont cherché à rassembler l’information.Un aussi déplorable bilan n’a rien de fatal ! Les préparatifs des Jeux olympiques précédents, à Sidney, n’avaient causé qu’un seul accident mortel. Bibco réaffirme que tout accident du travail est un accident de trop. Coordination, planification, mesures de prévention peuvent et doivent aboutir à des conditions de travail saines et sûres. On pouvait et on devait éviter d’endeuiller ainsi la fête des Jeux 2004 : 13 morts, c’est un record révoltant !

14:57 Écrit par Bibco | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.