30/08/2004

Une piste pour Ghislenghien

Un engin de stabilisation du sol, utilisé pour malaxer et pulvériser le sol, serait à l'origine de la catastrophe de Ghislenghien, selon la RTBF. Dimanche soir, la RTBF signalait que l'explosion du gazoduc survenue le 30 juillet à Ghislenghien aurait été indirectement causée par des travaux de voirie. Les traces suspectes relevées à quatre endroits sur un tronçon de 15 mètres de la conduite auraient été causées par un engin de stabilisation du sol, utilisé pour malaxer et pulvériser le sol. Des travaux de ce type se sont tenus dans le zoning entre fin avril et début mai à l'endroit de l'explosion.Selon nos confrères, les traces correspondraient à celles d'un rotor qui équipe ce type d'engin de génie civil. Un témoin anonyme aurait ajouté que ce chantier se serait tenu dans des délais très courts et contraignant un grand nombre d'entreprises à oeuvrer conjointement sur le site. Les éraflures auraient pu fragiliser le gazoduc puis faciliter la fuite de gaz au moment où la pression dans la canalisation était plus importante en raison de travaux d'entretien. L'expertise en cours doit encore confirmer cette hypothèse déjà avancée au lendemain de la catastrophe. Mais selon Griet Heyvaert, porte-parole de Fluxys, la thèse présente une certaine cohérence. Réuni le 25 août, le conseil d'administration de la société avait décidé de déposer plainte contre X pour atteinte à l'intégrité des tuyauteries de Fluxys ; et ce, au moment opportun.Dimanche, sur le plateau de l'émission « Controverse », le ministre régional du Développement territorial, André Antoine (CDH), avait annoncé que l'administration de l'Urbanisme était chargée de réaliser une enquête interne sur le respect par les entreprises de travaux de la réglementation en cas de chantiers à proximité de gazoducs. Le ministre a dit qu'il transmettrait rapidement les conclusions au juge d'instruction, parce que, manifestement, sur base des premiers témoignages enregistrés, la réglementation n'a pas été respectée.·Va.S. et Jo.C. Un engin de stabilisation du sol, utilisé pour malaxer et pulvériser le sol, serait à l'origine de la catastrophe de Ghislenghien, selon la RTBF.

08:34 Écrit par Bibco | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.