25/11/2005

25/11/05 : Importante fuite de gaz à Chastre

Une importante fuite de gaz a été décelée à Chastre en Brabant wallon, lors d'un chantier. C'est peu avant 11h30 que l'appel est parvenu au service 100. Les pompiers de Wavre sont actuellement sur les lieux et, en commun accord avec les services de police de la zone, ont décidé préventivement et par mesure de sécurité, de procéder à l'évacuation de tout un quartier. La conduite de gaz impliquée est située à proximité des bâtiments de l'One (Office national de l'enfance) sur la route de Gembloux qui relie Cortil-Noirmont à Grand-Manil (Gembloux) en Hainaut. http://www.lesoir.be/sites_sat/regions/La_Une/page_5911.shtml

12:59 Écrit par Bibco | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

21/11/2005

21/11/05 : Explosion de Jumet: une conduite non renseignée

L'explosion survenue lundi matin à Jumet a eu lieu alors qu'une firme travaillant pour le compte de la ville de Charleroi creusait, en vue de travaux d'égouttage dans la rue de Mons. Un coup de pelle de la grue a crevé une conduite de gaz, provoquant cette explosion qui a fait s'écrouler partiellement la maison immédiatement voisine, et endommageant très sérieusement la maison située à l'arrière de celle-ci. Un immeuble situé en face, de l'autre côté de la rue, a également été touché par l'explosion. Les pompiers de Charleroi sont arrivés sur les lieux peu après, avec les services de secours et la police de Charleroi a délimité un périmètre de secours, bouclant une partie du quartier. L'explosion a finalement fait cinq blessés. Les deux plus gravement atteints sont le chef de chantier et un ouvrier, le premier ayant été enseveli dans la tranchée. Les trois blessés plus légèrement touchés sont l'occupante de la maison qui s'est effondrée, et son fils. Un ouvrier qui opérait sur les lieux a également été blessé. Enfin, le grutier, en état de choc, a lui aussi été admis en clinique. En début d'après-midi, il a fallu procéder à la démolition de la seconde maison touchée. Selon l'échevin Gérard Monseux, responsable du département des travaux de Charleroi et qui est descendu peu après sur les lieux, la conduite de gaz qui a été heurtée ne figurait pas sur les plans de travaux dont disposait la société qui travaillait dans la rue de Mons. L'auditeur du travail est également descendu sur place.http://www.lalibre.be

19:38 Écrit par Bibco | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

12/11/2005

Une plate-forme s'effondre de 80 m sur des ouvriers portugais, faisant au moins 6 morts

Au moins six ouvriers portugais travaillant à la construction de l'autoroute de la Méditerranée à Grenade, en Andalousie (Sud), ont été tués lundi par la chute d'une plate-forme de viaduc à 80 mètres de hauteur et un septième est porté disparu, a annoncé une source officielle. Selon les services d'urgence, entre 20 et 40 ouvriers travaillaient sur le chantier.«Les premières informations étaient plus alarmantes mais, par chance, il semble qu'il y ait six morts, un disparu et deux blessés, dont un assez gravement atteint», a dit sur la radio Cadena Ser Gaspar Zarrias, ministre du gouvernement régional d'Andalousie.Des ouvriers portugais«Il semble qu'il s'agisse de citoyens de nationalité portugaise d'une entreprise qui était chargée de cette partie du chantier et dont la majeure partie des employés sont des citoyens portugais», a-t-il ajouté.Un porte-parole du gouvernement central avait dans un premier temps assuré que «sept corps avaient été retirés « des décombres de la portion de plate-forme de 60 mètres de long sur 12 de large qui est tombée d'une hauteur de 80 mètres sur les ouvriers qui travaillaient en contrebas.La chute est vertigineuse et les ouvriers n'avaient véritablement aucune chance de s'en sortir. Les causes de l'accident, survenu à 3 km de la localité d'Almuecar, dans la province de Grenade, sont encore inconnues.De janvier à août 2005, 258 personnes sont mortes dans des accidents du travail en Espagne.© La Dernière Heure 2005

09:20 Écrit par Bibco | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

09/11/2005

09/11/05 : La rue de la Loi bloquée

Une grue d'un chantier, situé à l'angle des rues de la Loi et des Deux églises, à Bruxelles, a basculé vers midi sur la rue de la Loi, empêchant tout trafic sur cette artère, a-t-on appris auprès de la police. La grue qui transportait un container a subitement basculé quand son bras a accroché une deuxième grue qui se trouvait sur place. Une troisième grue sera chargée de redresser la première. Le Soir

23:18 Écrit par Bibco | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

08/11/05 : Alerte au gaz à Wauthier-Braine

Mardi matin, une importante fuite de gaz sur une canalisation privée a été décelée vers 9h00 dans le zoning industriel de Wauthier-Braine, dans l'entité de Braine-le-Château,en Brabant wallon. Peu après 10h00, la fuite avait pu être circonscrite. C'est au niveau d'une entreprise de carrosserie automobile où des travaux de chantier étaient en cours que des ouvriers ont donné l'alerte. Les pompiers de Braine-l'Alleud, chargés de l'intervention primaire, ont demandé la mise en "stand-bye" des autres services de secours de la Province et de divers centres de secours hors zones. Fort heureusement, aucun incendie ni explosion n'est venu rappeler les tragiques événements qui s'étaient produits à Ghislenghien le 30 juillet dernier. L'incident a occasionné de très gros embarras de circulation, tant sur l'autoroute reliant Bruxelles à Mons et Charleroi, fermée, que sur toutes les routes nationales menant vers le site. Le dispositif a été levé peu avant 10h15. De 9h30 à 10h00, de très gros embarras de circulation se sont produits sur ces différents axes.Le Soir

07:15 Écrit par Bibco | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

07/11/2005

Un motard s'est tué par leur faute sous leurs yeux: ils ont préféré

Un motard s'est tué par leur faute sous leurs yeux: ils ont préféré appeler le patron pour arranger les bidons VILVORDE Hier, les parents de Jan D'Herde, Willy et Jeanne D'Herde, ont annoncé leur décision de porter plainte, pour homicide involontaire, après la mort de leur fils, la semaine passée, à Vilvorde, dans un accident de moto. Plainte dirigée contre les ouvriers présents sur les lieux de l'accident et contre leur employeur. Leur fils motard, décédé dans des circonstances révoltantes, était enterré hier à Vilvorde... Jan D'Herde, 37 ans, travaillait depuis 17 ans chez Van Marcke (chauffage et sanitaire). C'était un matinal. Mercredi passé, il est arrivé vers 7 h 30 sur le parking du magasin, chaussée de Malines, dont il était le gérant depuis le 1er janvier. C'était un pilote prudent. Mercredi passé 26 octobre, des ouvriers d'une société X. travaillaient sur le parking. Le jour se levait. Le chantier n'était pas signalé. Leur travail, à ce moment, consistait à introduire un câble dans une gaine. Le câble était tiré et tendu à environ 90 cm de hauteur lorsque Jan D'Herde est arrivé avec sa Yamaha. Il roulait à faible allure - 20 km/h. La vitesse a suffi: Jan a fait un soleil. Il est tombé face à terre et ne s'est jamais relevé: tué sur le coup. Qu'ont fait les ouvriers? Appeler l'ambulance? Appeler la police? Non, ils ont téléphoné au patron pour lui signaler qu'on avait un problème et qu'il fallait faire au plus vite pour enrouler les câbles et tout faire disparaître. A l'arrivée des secours, les ouvriers attendaient de l'autre côté de la chaussée, avec le public, comme si de rien n'était. Les policiers ne comprenaient pas qu'un motard ait pu chuter tout seul sur un parking. L'après-midi, ils ont interrogé les ouvriers. L'un d'eux a craqué. On a un peu l'impression que le parquet a shooté sur la latte: les ouvriers n'ont jamais été privés de liberté pour être mis à sa disposition, ne fût-ce que quelques heures. Il n'y avait même pas eu d'expert. Hier, les parents, après avoir enterré leur fils, décidaient de porter plainte en se constituant partie civile. Gilbert Dupont La DH

10:19 Écrit par Bibco | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

04/11/2005

04/11/05 : Tué par une poutrelle

La victime n'a rien pu faire face à cet objet chutant de 30 mètres

SCHAERBEEK
Comme tous les matins, Ubuldo a quitté son domicile d'Anderlecht pour se rendre sur son chantier, à Schaerbeek, à quelques pas des bâtiments de la RTBF. Mais, cette fois, ce charpentier de 45 ans ne fera pas le chemin du retour. Vers 12 h, il a perdu la vie. Ecrasé par une poutre métallique.Lorsque les automobilistes passent à côté du chantier, le long du boulevard Reyers, ils peuvent apercevoir une imposante grue haute d'une trentaine de mètres. C'est une défaillance de cet engin qui a mené au décès du quadragénaire.Vers 12 h 15, pour une raison ignorée, une des poutrelles qui était soulevée par la grue a lâché. La poutre a fait une chute vertigineuse de plus de 30 mètres. Elle a rebondi sur le sol. A cet instant, par miracle, personne n'avait été blessé. Mais en atterrissant sur le chantier, la poutrelle a rebondi avant de se coucher sur le sol. Ubuldo, le charpentier, était sur la trajectoire de la chute. Il est décédé sur le coup.«Je me rendais à la boîte aux lettres. Tout d'un coup, j'ai entendu un bruit, comment dire?, terrible. Quelques secondes plus tard, il y a eu des cris, des appels à l'aide. Je ne savais pas ce qui se passait», nous explique un commerçant qui travaille juste derrière les lieux du drame.Un mur permet de voir la grue, mais pas le chantier en lui-même. «Le monsieur est décédé, c'est terrible.» A notre arrivée sur place, un collègue d'Ubuldo était assis face à la cabine de chantier. Les yeux rouges, humides, il regardait dans le vide... Nul doute qu'il avait dû assister, impuissant, à la chute.Pour aider ce témoin et un autre ouvrier qui a vu mourir son collègue, la police de la zone Nord a fait appel au bureau d'aide aux victimes.

Emmanuelle Praet
© La Dernière Heure 2005

11:19 Écrit par Bibco | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |